Ravalement de façades à Chicago

En photographie, j’ai quelques obsessions. Oui, j’aime bien capturer dans l’objectif les gens faisant la sieste (voir La sieste, un métier, en Birmanie), le street art, les chaussures (voir Ta mère en tongs, en Birmanie ou Les pieds dans le plat, au Japon …). Mais l’environnement architectural offre de nombreuses occasions de titiller la perception pour des images géométriques, graphiques, voire abstraites. Au rang des obsessions visuelles, s’ajoutent donc les escaliers (voir Esprits d’escaliers, au Chili, ou En avant, marches, au Japon), les portes et… les façades.
Continuer la lecture de Ravalement de façades à Chicago

Premiers pas sur l’archipel des Lofoten

Effluves du poisson en train de sécher.. Voilà qui restera un trait marquant du passage au port d’Henningsvær, première étape de la journée. Une odeur très prenante lorsqu’on se trouve à proximité des énormes claies en bois – certaines très pentues  formant comme des toits – sur lesquelles sèchent des milliers de skrei – cabillauds.

Continuer la lecture de Premiers pas sur l’archipel des Lofoten

L’opéra de Paris s’invite à Landerneau

Hasard de la programmation d’une exposition étonnante proposée par le fonds Hélène et Édouard Leclerc pour la culture (FHEL), à Landerneau. La voix puissante de Barbara Hannigan emplit le couvent des Capucins, lieu de l’expo. Les vocalises, le travail de répétition de la soprano ont été mis en images par Mathieu Amalric dans le film C’est presque au bout du monde. Une des douze œuvres que le public peut découvrir dans cette mise en avant de la 3e scène de l’Opéra national de Paris.

Continuer la lecture de L’opéra de Paris s’invite à Landerneau